Flux RSS



Designed by:
SiteGround web hosting Joomla Templates

Plan de travail n° 7 (2009-2010) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Yannig Marchegay   
Mercredi 27 janvier 2010 12:36

Le plan de travail n° 7 de l'année scolaire 2009-2010 est disponible sur http://yannig.marchegay.org/fichiers/index.php?curr=2009-2010%2Fpdt_07&sort=n&ord=asc. Il court du 25 janvier au 5 février 2010. C'est un plan de travail destiné aux élèves unilingues (en français) de CE2, CM1 et CM2 et aux bilingues (en occitan donc) de CM1 et CM2. Pour des raisons de confidentialité, les plans de travail particuliers à certains élèves ne sont pas en ligne.

Deux évolutions :

  1. Ce plan de travail ne courra que sur deux semaines, pour laisser une semaine plus libre pour les évaluations en fin de période.
  2. Vu qu'une grande partie des élèves sont vraiment autonome dans leurs apprentissages, nous allons tâcher de pousser la porte du freinétisme. Au lieu d'imposer un parcours d'apprentissage, les élèves auront désormais la possibilité de puiser dans une banque de fiches de difficulté croissante. Sera jointe à cette série de fiches des pré-évaluations, qui permettront aux élèves de vérifier qu'ils sont bien prêts à être évalués.

 

Fonctionnement développé

Élève A

Mon élève A est particulièrement doué en fractions. Pourquoi lui imposer de travailler fiche après fiche s'il fait systématiquement tout juste ? S'il se le sent, il peut passer directement la pré-évaluation et si ça marche, il peut passer à autre chose (qui lui prendra peut-être plus de temps et lui demandera plus d'entraînement).

Élève B

L'élève B se croit au point sur le périmètre des polygones. Il tente donc directement la pré-évaluation. Manque de chance, ça ne passe pas. On voit ensemble ce qui n'a pas marché et on regarde les exercices qui peuvent lui permettre de progresser et d'être prêt pour l'évaluation.

Élève C

L'élève C se débrouille en technique opératoire mais il fait encore quelques petites erreur par ci par là, il choisit donc un premier exercice en milieu de tableau et continue progressivement ou en en sautant suivant comment il se sent à l'aise.

Élève D

L'élève D a des difficultés en numération. Il va d'abord passer par une situation de découverte avec éventuelle manipulation pour bâtir les notions avant de passer à l'abstraction des exercices d'entraînement.

 

Avantages

  • Les élèves qui sont à l'aise sur une notion pourront très rapidement se faire évaluer puis passer à autre chose (qui leur demandera peut-être plus d'efforts et de temps).
  • Les élèves plus en difficulté pourront passer plus de temps pour approfondir une notion qui leur résiste.
  • Économie en papier (plan de travail sur 2 pages au lieu de 6 précédemment + fiches en plusieurs exemplaires réutilisables par tous les élèves).

Inconvénients anticipés

  • Les élèves les moins autonomes devront être surveillés d'encore plus près et fortement guidés pour qu'ils ne soient pas noyés par trop de choix.
  • Travail supplémentaire en amont pour prévoir plus d'exercices de difficulté croissante (ça, à la limite, c'est mon problème).

 

Vendredi, deuxième conseil de classe : j'ai prévu d'ajouter à l'ordre du jour prévu par les élèves un petit bilan sur le sujet afin de voir comment ils ressentent cette nouvelle liberté (encadrée). Nous verrons s'il y a des ajustements à faire (de leur côté ou du mien), soit pour ce plan de travail, soit pour le suivant.

 

Commentaires  

 
#1 28-01-2010 08:54
Cette approche me fait rêver ! En tant qu'élève rapide, j'aurais sûrement apprécié un tel fonctionnement quand j'étais en primaire.

Ici, mes étudiants ont à peu près l'autonomie d'élèves de 6ème. Après 4 ans à essayer de développer cet aspect, je me rends compte que ça ne marche pas pour la grande majorité d'entre eux… C'était sûrement très vain de ma part de croire que toute seule, je pouvais changer le système ! Je suis donc obligée de revenir à des démarches très encadrées.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir