Flux RSS



Designed by:
SiteGround web hosting Joomla Templates

La PMEV PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Yannig Marchegay   
Dimanche 30 août 2009 02:00

La PMEV

La PMEV, qu'est-ce que c'est ?

La PMEV est une pédagogie inspirée du mouvement Freinet lancée par Michel Monot, IEN en Nouvelle-Calédonie, pour enrayer le problème d'absentéisme dans les écoles. Je n'ai pas voulu faire de copier-coller de l'historique écrit par M. Monot, vous pouvez lire l'article http://www.pmev.fr/articles.php?lng=fr&pg=52 pour plus d'informations (c'est très clair et pas très long).

Plus d'informations sur www.pmev.fr et sur le fil dédié du forum EDP.

Le temps individuel (TI)

Le temps individuel est le moment où les élèves sont sur leur plan de travail. Comme son nom l'indique, ils travaillent seuls à ce moment. Ils choisissent leurs exercices.

Le bilan (temps d'aide collective)

Je n'ai pas compris

Quand un élève ne parvient pas à faire un exercice, il peut :

  • relire attentivement la consigne et réessayer,
  • choisir un exercice plus simple (cf explications du plan 8),
  • se faire aider par un pair,
  • passer au bilan.

Le bilan consiste à demander à la classe de l'aide. L'objectif est que tout le monde se mette ensemble pour tâcher de mettre l'élève en difficulté sur la voie.

Élève : la première chose est déjà que l'élève en question arrive à exprimer ce qu'il a compris et ce qu'il n'a pas compris (ça peut être un mot, une tournure, une procédure, etc.) et ce n'est pas la partie la plus aisée.

Classe : ce qui n'est pas facile est d'arriver à expliquer sans donner la réponse, à mettre l'élève sur la voie sans lui dire exactement ce qu'il doit faire.

J'ai compris

Si un élève a résolu un problème difficile ou un exercice en utilisant une méthode que je juge particulièrement intéressante, il peut également passer au bilan pour expliquer comment il a procédé.

La PMEV et moi

Le pourquoi du comment

L'an dernier, j'ai eu beaucoup de soucis de discipline avec certains éléments. J'avais alors une pédagogie très frontale qui semblait fort ne pas convenir à tout le monde. J'ai donc passé l'été à étudier comment adapter ma manière de gérer la classe pour donner envie à tout le monde de travailler et impliquer les élèves dans leurs apprentissages, les rendre acteurs de leur processus d'acquisition des savoirs et savoirs-faire.

La manière de faire sa classe ne résout pas tout mais il est clair que c'était une piste de travail à réfléchir en profondeur.

Le cheminement

Très tôt dans l'été, j'ai découvert ce système de fonctionnement par plans de travail/bilans. Moi qui avais justement du mal à différencier en pédagogie frontale, j'étais intéressé par cette manière de voir les choses. J'ai donc beaucoup lu sur le sujet : tout d'abord les articles du site www.pmev.fr, puis je me suis manifesté sur le forum EDP, où j'ai posé un grand nombre de questions (un grand merci pour leur patience d'ailleurs !). Ã? force de lire, relire, laisser mûrir, lire de nouveau, etc., les idées ont fini par faire leur petit bonhomme de chemin dans ma tête, je me suis approprié un certain nombre de fonctionnements, ai décidé d'en modifier d'autres, tant et si bien qu'une semaine avant la rentrée, j'ai décidé de manière ferme de m'impliquer à fond dans cette pédagogie cette année.

Au début

Ã? la rentrée, le fonctionnement a été volontairement simplifié afin que les enfants s'installent dans cette nouvelle façon de faire : simple plan de travail, très peu de fiches (plutôt des exercices "classiques"), bilans très guidés et aucun graphique de suivi. Au fur et à mesure que les élèves s'approprieront les outils et les méthodes de travail, je complexifierai la chose pour entrer plus en profondeur dans cette pédagogie.

 

Commentaires  

 
#1 30-12-2010 23:42
Est-ce que se sont tes élèves qui choisissent le contenu de leur plan de travail ?
Citer
 
 
#2 30-12-2010 23:46
Jusqu'à présent, absolument pas, je ne travaillais qu'en PMEV. À partir de la rentrée de janvier (euh, dans quelques jours en fait ), je me freinétise un brin : j'ai passé tout décembre à traduire PIDAPI en occitan (maths, sciences et géographie) ; ce sera un outil au service des apprentissages, au sein de projets que nous mettrons en place. Je réfléchis très ardemment à la manière de présenter ça de manière succincte et claire à la rentrée. Encore quelques jours, ça va aller
Citer
 
 
#3 30-12-2010 23:54
Moi je voudrais me lancer aussi dans une péda quelque peu Freinet mais je me demande comment les élèves peuvent coopérer s'ils ne travaillent pas du tout sur les mêmes activités. Du coup, j'essaie de créer des outils qu'ils pourront choisir tout en restant sur un chemin que je trace. Je ne sais pas si c'est pédago… Comme toi je prévois de leur indiquer les compétences sur lesquelles je vais les évaluer et les laisser choisir le moment où ils sont prêts (principe du brevet).
Citer
 
 
#4 30-12-2010 23:57
Pas prévu d'acheter des outils donc pour l'instant je fais avec ce que j'ai et c'est un peu du bricolage.
Tu trouves bien Pidapi ?
Citer
 
 
#5 31-12-2010 00:00
Pour l'instant, je ne l'ai pas utilisé et de toute manière :
- l'outil ne fait pas la pédagogie,
- il ne suffira pas à faire les maths, il manquera toute la partie maths naturelles, calcul vivant et compagnie (pour les maths), la démarche expérimentale et la recherche documentaire (pour les sciences), l'inclusion dans des projets, etc. Ce sera un outil parmi tant d'autres.
Citer
 
 
#6 31-12-2010 00:01
J'appelais ça des "évaluations à la demande". Le truc qui me chagrinait, c'était la course au nombre d'exercices (certains parents faisaient même finir les plans de travail à la maison) alors que ce qui m'intéressait avant tout, c'était l'acquisition des compétences. Du coup, je fais évoluer le système ; quitte à ce qu'il y ait une course, autant qu'elle mène à des compétences mieux maîtrisées et plus nombreuses
Citer
 
 
#7 31-12-2010 00:05
Wahou quelle motivation !
Citer
 
 
#8 31-12-2010 00:07
Citation en provenance du commentaire précédent de Delphine :
Wahou quelle motivation ! :-)

Parce qu'ils le valent bien
Citer
 
 
#9 31-12-2010 00:09
Veinard !
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir